Publiés en mars 2022, un avis du Cese et un rapport parlementaire s’intéressent à la façon dont les jeunes s’approprient leur citoyenneté. Entre défiance à l’égard du monde politique et intérêt pour la vie publique, les jeunes générations ne sont ni moins engagées ni moins intéressées par la politique que leurs aînées estime le Cese.