La municipalité de Fort-de-France renouvelle actuellement ses conseils de quartiers et de citoyens. Les membres de ces deux instances participent aux décisions de la ville durant la mandature.

Guy Etienne Publié le 20 janvier 2021 à 14h05

Depuis 2016, Fort-de-France a mis en place progressivement, 13 conseils foyalais. En outre, dans les 10 quartiers les plus défavorisés de la ville, des conseils citoyens ont été créés.

Ces deux instances composés essentiellement d’habitants déterminés à faire évoluer leurs quartiers, participent aux décisions de la municipalité durant toute la mandature. Pour la période 2020-2026, des objectifs concertés ont été arrêtés avec le maire.

Aller plus loin en matière de concertation, renforcer les moyens de décision des instances, mise en place d’un budget participatif, permettre un meilleur accompagnement des dynamiques par la ville…

(Didier Laguerre – maire de Fort-de-France)

 

Conseils foyalais ou citoyens : même « combat » 

C’est la loi du 21 février 2014 de programmation pour la ville et de la cohésion urbaine, préconise la co-construction avec les habitants des quartiers les plus défavorisés.

Le comité de quartier de Volga-Plage en réunion ©Cap Facebook Collectif Volga-Plage Territoire Responsable

Les conseils citoyens ont pour objectif la participation directe et active de l’ensemble des acteurs des quartiers prioritaires.  

Ce collectif d’habitants et d’acteurs du quartier (associations, commerçants, professions libérales…) permet la création et la réalisation de projets ou d’actions pour améliorer la vie du quartier.

Ces actions s’inscrivent dans le cadre d’une politique globale en faveur des quartiers prioritaires, indépendamment des pouvoirs publics.

(cohésion-territoires.gouv.fr)

Les zones concernées à Fort-de-France :

Le Centre-ville, Volga-Plage, Trénelle-Citron, Berges de Debriand, Terres-Sainville, Bô Kannal, Texaco, Sainte-Thérèse, Hauts-de-Dillon, et Zac de Rivière Roche.

Quant aux conseils foyalais (ou conseils de quartiers), ils réunissent également des forces vives et de propositions de la commune. C’est aussi un lieu d’informations réciproques (habitants/élus), de consultation pour les politiques concernant les attentes des administrés ou encore les projets d’intérêt général de leur quartier.

Le maire de Fort-de-France, Didier Laguerre, à la rencontre de la population (image d’illustration) ©Ville de Fort-de-France

Ces conseils de quartiers sont également « des lieux de dialogue, d’expression, de réflexion, d’échanges, de renforcement du lien social ou encore d’élaboration de propositions, d’impulsion et d’expérimentation d’idées ».

La municipalité foyalaise a l’intention de consulter au moins une fois par mois ces deux instances, afin d’affiner au fil du temps sa politique de proximité durant la mandature.