Hier matin, ils étaient une soixantaine à avoir répondu à l’appel lancé sur les réseaux sociaux pour laisser leur avis sur l’enquête publique concernant la modification des caractéristiques de la servitude de passage des piétons entre le quartier Désert et l’anse Mabouya qui se terminait ce mercredi 16 février. Ils se sont succédé à la mairie de Sainte-Luce pour exprimer, par écrit, leur souhait de voir le littoral être accessible à tous.