Durant ces grandes vacances, 18 jeunes filles au parcours de vie difficile effectuent des tâches valorisantes au Prêcheur, dans le cadre d’un camp éducatif.

Nettoyage de plages, rencontres intergénérationnelles, retraits d’encombrants ou entretien d’espaces verts pour une population de personnes âgées ou isolées … Autant d’actions citoyennes réparties sur toute la semaine, jusqu’à demain, vendredi 29 juillet. 

L’opération a été initiée par l’association la Ruche, Maison d’enfants à caractère social, pour « permettre à ces jeunes de se dépasser, de s’accepter, et de mieux appréhender la nature« .

Kelly Gladone, éducatrice attachée à l’institution, nous en confie davantage sur le profil de ces jeunes filles :

Ce sont en général des adolescentes qui ont connu un parcours de vie difficile et bénéficient d’un accompagnement pour évoluer et dépasser ces périodes de leurs vies. Il y a un vrai entrain de leur part, les jeunes sont toujours impliquées dans ce genre d’actions. Et puis surtout, on est bien reçu par les différentes partenaires ou bénéficiaires de ces actions, sans le moindre préjugé. Et ça valorise énormément les jeunes qui sont en demande de dynamiques positives.

Avec la chaleur de la période, il s’agit pour les encadrants de trouver le juste milieu entre effort, aspect ludique et éducation. Les jeunes procèdent donc aux activités du chantier le matin, l’après-midi, lui, est consacré aux activités éducatives, sportives et/ou ludiques.

Il y a toujours un bilan avec une évaluation à la fin, puisque le camp éducatif porte des objectifs précis. Et ça permet de rebondir ensuite sur la rentrée avec des notes positives pour chaque jeune.