Buzz : partager sans limite ?
Sujet ouvert le 28 mars 2022
Adultes et mineurs, nous sommes de plus en plus susceptibles de recevoir des vidéos, des photos, des audios, partagés par nos amis, nos collègues, nos proches, impliquant une ou plusieurs personnes dans des situations choquantes, humiliantes, violentes, intimes… enregistrés et diffusés, en grande majorité, sans leur consentement.
Que ce soit l’enregistrement d’origine, les déclinaisons sous forme de réactions, de mèmes, de parodies, et quel que soit l’objectif du partage : pour informer ; faire rire ; faire peur… ce buzz éveille notre curiosité et la tentation de visionner et de partager est accentuée par le fonctionnement des réseaux sociaux qui facilite et amplifie ce phénomène.
Geste anodin reflétant l’évolution de la société ; agissement complice d’une violation de la vie privée d’une personne avec des conséquences parfois dramatiques…Que révèle le partage de ce type de contenu sur nous-même ?

Vos idées sur ce thème :

Rédacteur anonyme pense que :

Il faut augmenter les effectifs des forces de l’ordre pour poursuivre les auteurs des faits, il faut durcir les textes de loi pour contraindre les plateformes qui sont peu réactives
Posté anonymement le

Qu'en pensez-vous ?

2

0

0

aucune source fournie 

Rédacteur anonyme pense que :

Il faut augmenter les effectifs des forces de l’ordre pour poursuivre les auteurs des faits, il faut durcir les textes de loi pour contraindre les plateformes qui sont peu réactives
Posté anonymement le

2

0

0

aucune source fournie 

Rédacteur anonyme pense que :

Il n'est pas tolérable que du contenu volé soit diffusé. Il faut adapter la loi et sanctionner en priorité les plateformes (whatsapp...) pour forcer une évolution technique permettant le signalement, la modération et la suppression automatique de ce genre de contenu sur tous les supports.
Posté anonymement le

Qu'en pensez-vous ?

1

1

0

aucune source fournie 

Rédacteur anonyme pense que :

Il n'est pas tolérable que du contenu volé soit diffusé. Il faut adapter la loi et sanctionner en priorité les plateformes (whatsapp...) pour forcer une évolution technique permettant le signalement, la modération et la suppression automatique de ce genre de contenu sur tous les supports.
Posté anonymement le

1

1

0

aucune source fournie 

Rédacteur anonyme pense que :

Le virtuel devient une vitrine sur laquelle le ton et les provocations montent, alimentés par la viralité des images sur Snapchat, Twitter et Instagram, jusqu’au moment où la riposte sort du cadre de ces plateformes pour en revenir au réel.
Posté anonymement le

Qu'en pensez-vous ?

3

0

0

aucune source fournie 

Rédacteur anonyme pense que :

Le virtuel devient une vitrine sur laquelle le ton et les provocations montent, alimentés par la viralité des images sur Snapchat, Twitter et Instagram, jusqu’au moment où la riposte sort du cadre de ces plateformes pour en revenir au réel.
Posté anonymement le

3

0

0

aucune source fournie 

Rédacteur anonyme pense que :

Il faut durcir les textes de lois à la fois pour celui qui filme mais également pour ceux qui partagent ce genre de vidéos.
Posté anonymement le

Qu'en pensez-vous ?

1

1

0

aucune source fournie 

Rédacteur anonyme pense que :

Il faut durcir les textes de lois à la fois pour celui qui filme mais également pour ceux qui partagent ce genre de vidéos.
Posté anonymement le

1

1

0

aucune source fournie 

TicaK pense que :

Il faudrait bloquer le compte de tous ceux publient et/ou modifient ou commentent ces messages voir les Fakes News
Posté le par :
TicaK

Qu'en pensez-vous ?

0

1

0

aucune source fournie 

TicaK pense que :

Il faudrait bloquer le compte de tous ceux publient et/ou modifient ou commentent ces messages voir les Fakes News
Posté le par :
TicaK

0

1

0

aucune source fournie 

Rédacteur anonyme pense que :

Cela révèle que nous souhaitons utiliser le rire comme thérapie de notre quotidien peu luisant. Plus l'inflation perdurera, plus les crises économiques s'installeront, plus nos politiques feront des discours "menti-mentè", plus la défiance de la population sera croissante et imaginative.
Posté anonymement le

Qu'en pensez-vous ?

1

1

0

aucune source fournie 

Rédacteur anonyme pense que :

Cela révèle que nous souhaitons utiliser le rire comme thérapie de notre quotidien peu luisant. Plus l'inflation perdurera, plus les crises économiques s'installeront, plus nos politiques feront des discours "menti-mentè", plus la défiance de la population sera croissante et imaginative.
Posté anonymement le

1

1

0

aucune source fournie 

Poster une nouvelle idée :

Contenu*
Caractères - minimum : 50 / maximum : 300
Source
Lien URL vers vote source

Créez un compte pour gérer vos publications

Nom à afficher*
Nom qui sera affiché sur vos arguments
Courriel*
Mot de passe*
Confirmer le mot de passe*
En remplissant ce formulaire j’accepte que les informations saisies soient utilisées dans le cadre des finalités liées à la plateforme de de participation citoyenne du CÉSECÉM*
Vous devez être connecté pour donner votre avis sur cet argument